Arrivée à San Francisco, cap au nord vers le McKerricher State Park

Ce dernier road trip démarre avec un vol très matinal de notre cher aéroport de Hartford suivi d’une petite escale à Chicago. On arrive même à négocier de prendre le vol précédent de Chicago à San Francisco et ainsi arriver 1h30 à l’avance ! Heureusement, les bagages ont suivi…

Après cette traversée d’est en ouest des USA, et malgré avoir gagné 3h grâce au décalage horaire, la journée est déjà bien avancée. Chez Hertz, on nous propose un Jeep Wrangler JK Sport qu’on s’empresse d’accepter. Ça sera le compagnon idéal pour nos escapades hors des sentiers battus !

On file direct vers le nord en traversant la ville de San Francisco sans s’y arrêter. C’est aussi l’occasion de traverser le mythique Golden Gate Bridge qu’on aura l’occasion de revoir plus à notre aise lors de la fin du séjour. On aperçoit même l’île d’Alcatraz qu’on visitera aussi !

On marque un premier arrêt à Santa Rosa pour faire nos traditionnelles courses au Walmart : un frigobox, un matelas gonflable, des glaçons et des bières (et aussi un peu de nourriture OK).

A la caisse, un gars nous interpelle en nous entendant parler français et nous suit jusqu’au parking en nous tapant la causette et insiste pour me rajouter sur LinkedIn… OK…

Encore un peu d’embouteillages avant de bifurquer sur un axe moins fréquenté qui rejoint la côte : la route 128. On avait hésité à longer la côte tout du long depuis San Francisco via la célèbre route 1, mais ça nous aurait vraiment pris trop de temps, puis on aura l’occasion de la découvrir au sud de San Francisco vers Big Sur à la fin du séjour. Cette route 128 n’est pas mal du tout non plus, car elle traverse la Russian River Valley AVA (pour American Viticultural Area, l’équivalent d’une AOC quoi) qui est une concurrente de la Napa Valley. La route est bordée de panneaux « scenic and sober road ». C’est clair qu’avec la quantité de tournants qu’il y a par ici, il vaut mieux ne pas prendre le volant après avoir visité un vignoble… On traverse pendant pas loin d’une heure des collines dorées parsemées de vignes entrecoupées de forêts, ça commence fort !

On arrive enfin sur la côte à Fort Bragg et on est de nouveau scotchés par la vue ! Après un rapide souper dans une pizzeria un peu bof (Aurelio’s), on installe la tente sur notre emplacement, au milieu d’une pinède en bord de mer. On s’endort sur le matelas hyper confort (qui est trop grand pour la tente et la déforme à mort), sur fond de bruit de vagues, le bonheur intégral.

Le lendemain, en partie à cause du décalage horaire, on se réveille tôt et on en profite pour faire une petite balade sur la plage. Il n’y a absolument personne aux alentours. Bon, on ne va pas se mentir, ça caille à fond, il y a plein de vent et il fait gris, mais on a l’occasion de voir nos premiers seals (phoques).

La visite des lieux s’arrête assez rapidement, on remballe la tente pour reprendre la route vers le nord, sur la route 1 cette fois !

On fait régulièrement des arrêts photos, car le spectacle est au rendez-vous : route en lacet qui longe les falaises, vaches noires qui paissent dans la prairie sur fond d’Océan Pacifique… pas de doute, on est sur la côte Ouest, c’est comme dans les guides !

La route s’écarte ensuite progressivement de la côte pour rejoindre la route 101 qui nous emmène dans la région des grands séquoias ou Redwoods et son parc national qui va nous occuper pour la journée et le lendemain !

2 réflexions sur “Arrivée à San Francisco, cap au nord vers le McKerricher State Park

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s