Festival de montgolfières dans les Adirondacks

A la fin du mois de septembre 2017, on cherchait une occupation pour notre weekend, et on est tombés sur un festival de montgolfières ! On voit souvent de super belles photos avec des dizaines de hot air balloons qui envahissent le ciel, mais en ce qui nous concerne, on n’avait jamais vu ça de nos propres yeux. Tout au plus une montgolfière perdue qui atterrit dans le champ derrière la maison à Engreux ou Bonnert…

Le samedi matin, nous voilà donc partis vers l’état de New York, et plus particulièrement les Adirondacks pour le 45e « Adirondacks Hot Air Balloon Festival ». Les Adirondacks, c’est un massif montagneux situé dans le nord-est de l’état, mais aussi un state park gigantesque qui porte le même nom et qui fait quasiment la même superficie que la Belgique… Depuis la fin du 19e siècle, cette gigantesque forêt est protégée par la constitution de l’État qui la définit comme « sauvage à jamais ».

Après 3 heures de jolies routes traversant entre autres les Berkshires dans l’ouest du Massachusetts, on arrive vers midi au Floyd Bennett Memorial Airport. On s’attend à voir des files de plusieurs kilomètres à l’approche de l’aéroport comme lors de l’airshow de New York il y a quelques mois, mais une fois arrivés, on se demande même si quelque chose a lieu et si on ne s’est pas trompé de weekend ! On comprend vite que ce genre d’événement n’attire les foules que très tôt le matin et qu’au coucher du soleil, quand les montgolfières décollent. Mauvais timing.

Puisqu’il n’y a pas grand-chose à faire sur place, on décide d’aller boire l’apéro dans une petite brasserie locale, la Lake George Brewhouse. Comme toujours, ce genre d’endroit offre une atmosphère sympa, et c’est l’occasion de prendre un flight (plusieurs échantillons de bières) et checker quelques bières sur Untappd ! On trouve un endroit sympa pour dîner en terrasse au soleil et après une petite recherche TripAdvisor/Yelp, on se décide pour « The Silo ». Oui, une ancienne ferme avec silo transformée en restaurant, du bien typique.

Plutôt que d’aller cuire sous le soleil sur le tarmac de l’aéroport en attendant les montgolfières parties le matin, on passe encore une heure à faire un peu de shopping dans un Outlet avant de finalement retourner à l’aéroport en fin d’après-midi.

On croise les doigts pour qu’il y ait un peu plus de monde qu’à midi, et ne pas terminer cette expédition par un échec cuisant, mais la foule a l’air de revenir. Les petits stands ont rouvert (le classique trio gagnant limonade/pizza/pop-corn) et tout le monde commence à s’installer entre les pistes avec ses chaises pliables. Ayant appris de nos erreurs passées, on a aussi amené notre matos ! Quoiqu’on ait encore des progrès à faire quand on voit nos voisins qui ont carrément amené la tonnelle, table pliante et frigo-box. Nous, on s’est contenté d’un parasol et de deux sièges.

Les aéronautes (merci Wikipédia) reviennent les uns après les autres avec leurs gros pickups et leurs énormes remorques. On est surpris de pouvoir s’installer n’importe où au milieu d’eux, pas de périmètre de sécurité, on vit vraiment le déballage du matériel au premier rang ! On ne fait pas exception et on s’attroupe comme beaucoup de gens autour des grosses nacelles en osier (qu’ils appellent gondola ou wicker basket en anglais) pour écouter les pilotes raconter leurs histoires et répondre aux questions typiques : comment ça marche ? Vous avez déjà eu un accident ? Ça monte haut ? Ça dure longtemps ? Ça coûte combien ? Bref, c’est l’occasion d’en apprendre plus sur un domaine qu’on connait peu et de voir le matos de près pour une fois, et eux sont contents de partager leur passion avec le public !

On aurait aimé faire un tour, mais à 220 $/personne, ça sera pour quand on aura gagné au Lotto…

Vers 17 h, les organisateurs annoncent au micro que la météo est bonne et que le décollage du soir va bien pouvoir avoir lieu ! Ouf… on l’aurait quand même eu mauvaise de se taper 6 heures de route pour boire 2 bières et manger au Silo !

Certains pilotes demandent même de l’aide au public pour déballer les énormes « enveloppes » qui pèsent plusieurs centaines de kilos.

Le spectacle commence rapidement à prendre forme. On est entourés de ballons à moitié gonflés, le tout sur fond de coucher de soleil ce qui rend le moment un peu féérique.

Les premiers ballons décollent. On reste bouche bée, la tête en l’air comme des enfants alors que le rythme s’accélère. Assez vite, ils se retrouvent à une cinquantaine à parsemer le ciel. Il y en a de toutes les couleurs, tailles et formes. Parmi ceux qui sortent du lot, un couple Titi et Grosminet, un énorme dragon mauve, une tortue géante. Bref, un pur moment d’extase et de bonheur simple.

Leur vol ne durera qu’une demi-heure et la plupart atterriront quelques centaines de mètres plus loin, toujours sur le site de l’aéroport, car le vol en montgolfière est interdit après le coucher du soleil.

Certaines reviennent vers nous, flottant à un mètre du sol, et tirées par quelques hommes pour la deuxième partie du spectacle, le Moonglow !

Une fois la nuit noire arrivée, les montgolfières qui sont restées sur place restent clouées au sol, mais allument régulièrement leurs brûleurs pour garder leurs enveloppes gonflées. Le spectacle est lui aussi superbe, la flamme illumine les ballons de l’intérieur et on les voit s’allumer à tour de rôle, révélant le motif imprimé sur la toile. Difficile à prendre en photo, mais un régal pour les yeux.

Vers 21 h, on reprend la route vers la maison, super contents d’avoir ajouté cette expérience à notre bucket list ! Il n’y a plus qu’à envoyer notre plus beau cliché au concours de photos pour tenter de remporter un tour gratuit ! (Qu’on n’a pas gagné).

Et pour ceux qui voudraient assister au plus grand festival de tous les USA, c’est en octobre au Nouveau-Mexique, l’Albuquerque International Balloon Fiesta ! On l’a raté de peu lors de notre voyage dans cette région. Sinon, pas besoin de courir loin pour assister à ça, en Belgique, il y a les Hottofliades en août !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s