Los Angeles – Warner Bros Studios et les plages de Venice Beach

Une nouvelle journée se lève sur Los Angeles, la dernière avant la fin des vacances en ce qui nous concerne !

Hier on était à Beverly Hills et aujourd’hui, on a réservé un incontournable : la visite d’un studio de cinéma de Hollywood !

Notre choix s’est tourné vers Warner Bros, mais certains autres grands studios (20th Century Fox, Paramount Pictures, Columbia Pictures, Universal Pictures, Walt Disney Pictures) sont aussi visitables.

Pour notre part, on ne voulait y passer qu’une demi-journée et ça nous a coûté 65$ par personne mais un studio comme Universal qui contient aussi un parc d’attractions vous occupera facilement tout un weekend (par contre ça vous coûtera 170 $ par personne)…

On arrive un peu à l’avance par peur de ne pas trouver de parking, mais on trouve sans problème une place dans une rue adjacente au studio (conseil de voyageurs), ce qui nous permet d’épargner les 12 $ de frais du parking officiel…

IMGP8198

On s’enregistre à l’accueil et on nous distribue des petits cartons de couleur pour qu’on sache à quel groupe on appartiendra pour la visite. C’est un peu le retour en primaire. En attendant, il y a le Starbucks du studio (of course) pour prendre un petit déjeuner.

Toutes les 15-20 minutes, un groupe se fait appeler par sa couleur. Quand c’est notre tour, on se dirige vers le mini-cinéma où on assiste à une petite rétrospective sur l’histoire de Warner Bros et ses plus grandes œuvres. On apprend que la société de production est l’une des plus vieilles du monde, fondée par les 4 frères Warner en 1923 (les plus anciennes étant Paramount et Universal, fondées en 1912).

Dans les nombreux extraits de films qui nous sont projetés, il faut dire que seulement quelques-uns nous parlent, jusqu’à ce qu’on arrive dans les années 90 avec Sauvez Willy, Buffy contre les vampires, Smallville, Dawson, 7 à la maison, Charmed, La ligne verte, Matrix, Harry Potter, 300, Superman, Batman, Friends, Urgence, Argo, Very Bad Trip, Gravity, et plus récemment Suicide Squad, Dunkerque ou Big Bang Theory… Bref, on est pris d’un frisson quand on se rend compte qu’on se trouve à l’endroit où tous ces films et séries ont été tournés et où certains se tournent encore.

Heureusement et malheureusement, on est le weekend, il n’y a donc pas de tournage en cours (snif, on ne verra pas Kaley Cuoco au détour d’un coin de rue), mais c’est l’occasion de pouvoir se promener dans les décors de rues et dans certains plateaux (des stages comme ils disent ici) !

Après le petit film, on embarque dans des voiturettes électriques, genre comme au golf, mais où on se case à 20 dedans. Le site est gigantesque. Ils sont d’ailleurs obligés de nommer les rues comme dans une ville pour s’y retrouver !

On a la bouche ouverte comme des gosses en passant entre les plateaux et dans les décors, avec des mobile-homes garés à côté pour les stars, comme dans les films (c’est le cas de le dire ici).

On marque un premier arrêt sur un plateau où sont entreposés des objets de la saga Batman (batmobile et compagnie) ainsi que ceux de Suicide Squad (dont la belle Vaydor rose miroir).

Le guide nous abreuve de petites anecdotes, comme le fait que la batmobile a été fabriquée à partir d’un châssis de Chevrolet modifié et qu’elle roule vraiment… Bon, ce n’est pas la folie non plus une fois qu’on tourne depuis 10 min entre les 10 voitures et qu’on a allumé 3 fois le spot qui projette le symbole de Batman au plafond.

On fait ensuite un passage par l’atelier de menuiserie sans s’y arrêter. C’est ici que des dizaines d’employés fabriquent les décors. On n’imagine pas le nombre de personnes qui travaillent autour de la réalisation d’un film !

Le prochain arrêt, c’est l’entrepôt de stockage de tous les objets utilisés sur les tournages. Un fouillis indescriptible, un grenier de grands-parents puissance 1000, une boutique d’antiquaire puissance 100. On se promène à pied sur le petit chemin entre lustres, chaises, vases, figurines, lampadaires, livres, chapeaux… Il y a même des objets dont on ne connait pas le nom. Tout est parfaitement étiqueté pour s’y retrouver.

Parmi les objets qui attirent notre attention, le masque du film Saw, des mannequins de l’agent Smith de Matrix, un décor du bureau ovale (où je me sens pas trop mal)…

IMGP8188

Ensuite, on reprend la voiturette pour rouler à l’extérieur au milieu des faux décors de rues. Pauline y reconnait des décors de Gilmore Girls : la place de Stars Hollow, le café de Luke et même l’école de danse de Miss Patty. Petit secret de décors, sur la place qui a servi pour de nombreux films, les arbres ont des branches amovibles pour faire varier les saisons à la demande… !

On a aussi l’occasion de voir le plateau 24 (mais juste de l’extérieur), celui où la série Friends a tourné 9 de ses 10 saisons, entre 1994 et 2004.

IMGP8194

On rentre ensuite sur le plateau 25, celui où se tourne actuellement Big Bang Theory ! Il y a même les places de parking attribuées aux acteurs juste devant ! Le guide nous dit qu’on n’a pas le droit de prendre de photos à l’intérieur. J’ai essayé (rebelle), mais elles étaient toutes floues, pas de chance. Ça nous permet d’enfin voir à quoi ça ressemble en vrai ! On y voit deux décors montés ce jour-là, l’appart de Penny et celui de Léonard et Sheldon. Il n’y a qu’une plaque de plexiglas qui nous sépare de ces décors qu’on a tant vus à l’écran, c’est fou !

En face des décors se trouvent des tribunes où s’assoit le public (oui, on peut assister aux tournages, et c’est gratuit, mais bonjour les listes d’attente). Il y a des micros suspendus au plafond qui enregistrent les rires, car ce sont vraiment ces derniers qu’on entend dans la série. J’ai toujours cru que c’était des rires rajoutés, mais non (ça ne veut pas dire qu’ils n’en rajoutent pas un peu pour les blagues qui n’ont pas eu l’effet escompté…)

La fin de la visite se termine dans le bâtiment de la boutique souvenirs (j’ai failli craquer le T-shirt « Bazinga »), où se trouvent des décors avec fond vert pour se faire incruster dans une scène de course poursuite, quelques objets souvenirs des séries phares comme les badges d’hôpital de la série Urgence…

Mais SURTOUT, le canapé et le décor du Central Perk de Friends devant lesquels les gens font la file pour se faire prendre en photo. On n’échappe pas à la règle, on n’a l’occasion de faire ça qu’une fois dans une vie !

IMGP8237

On termine la matinée en reprenant la voiture pour passer par le Hollywood Lake Park situé pas loin. Puisqu’il est devenu quasiment impossible d’accéder aux lettres du signe Hollywood (trop de vandalisme), c’est de là qu’on peut avoir la vue la plus proche et dégagée sans s’embarquer dans une randonnée de plusieurs kilomètres.

IMGP8252

Pour l’après-midi, on se rapproche de la côte pour rejoindre l’océan Pacifique ! On roule vers le quartier ultra-chic de Venice Beach. On trouve difficilement une place de parking après avoir avancé au pas pendant les derniers kilomètres. On finit par claquer 20 $ pour se garer sur un terrain privé. L’après-midi se passe tranquillement au rythme de nos pas le long des canaux de ce quartier qui est plus calme que ce qu’on avait pensé !

Arrivés sur la plage, c’est le cliché californien, des filles en bikinis font du patin à roulettes sur les trottoirs qui longent la plage. Les sauveteurs surveillent les nageurs et ont les mêmes petits flotteurs rouges que dans Alerte à Malibu (qui n’est qu’un peu plus au nord de nous) !

On marche sur la jetée au milieu des dizaines de pêcheurs, en regardant les phoques et les surfeurs, le tout sur fond de palmiers. La vie est dure.

Pour terminer l’après-midi, je propose aux autres de passer par un endroit sympa que je connais : Hermosa Beach.

Los Angeles map

C’est une plage plus au sud et donc beaucoup moins chic et chère que Venice Beach et Santa Monica. Il y a une grande jetée et juste à côté, plein de bars remplis de jeunes de notre âge qui s’envoient des pichets de bière. C’est justement le jour d’un marché nocturne, donc la rue est piétonne. Tous les petits stands vendent les brols habituels, mais l’ambiance est cool. L’attrait de la bibine ne se fait finalement pas attendre. J’aurais bien proposé le Sharkeez, car je sais que là-bas, c’est un pichet acheté, un gratuit, mais l’endroit est bondé et tout le monde a déjà l’air bourré à l’intérieur. On se replie vers la petite brasserie Abigaile pour aller boire un de nos derniers godets entre amis !

IMG_1934-2

Pour la dernière nuit, on avait pris une chambre double au Homewood Suites de Redondo Beach, qui était tout récent et pas mal du tout… jusqu’à 2h du matin où notre nuit tourne au cauchemar : l’alarme incendie se déclenche dans notre chambre, uniquement dans notre chambre. Rien que de l’écrire, le son qui rend taré nous revient en tête. Il n’y avait pas de fumée et à priori rien qui justifiait l’alarme, mais ces détecteurs se déclenchent aussi à cause du monoxyde de carbone. L’accueil nous a directement appelés en demandant ce qu’il se passait. Non, on ne fait pas de barbecue dans la chambre. Et ils nous demandent de ne pas sortir le temps que quelqu’un arrive. Ça prendra 10 minutes avant qu’un gars en pyjama débarque, essaye en vain de démonter les deux détecteurs et finissent pas les dégommer à coups de tournevis. Au bout de 20 minutes, alors qu’il ne parvient pas à s’occuper du deuxième, on commence à devenir fous. L’accueil voulait qu’on reste dans nos chambres et ne voulait pas appeler les pompiers pour qu’ils vérifient les détecteurs. Ils ne savaient pas non plus désactiver l’alarme. J’entends encore le son jusqu’ici (poke Florent). On a encore dû négocier pendant 10 minutes pour qu’ils finissent par nous filer deux chambres simples qu’on puisse finir notre nuit.

Le lendemain matin à l’accueil, quand on nous a posé la question habituelle « how was your stay?« , j’ai prix un malin plaisir à leur expliquer que « pas si amazing que ça ». On s’en sort finalement avec un bon pour une nuit gratos dans un autre hôtel de la chaîne…

Milieu de matinée, c’est l’heure des adieux et du départ pour nous. On souhaite bon amusement à Pauline et Florent qui eux continuent encore un peu leur exploration du pays avant de rentrer en Belgique.

Voilà qui clôture ce très beau voyage de deux semaines et demie à travers Salt Lake City, Grand Teton NP, Yellowstone NP, le Montanale Nevada, Las Vegasla Vallée de la Mort, Joshua Tree, et Los Angeles. Merci de nous avoir accompagnés les potes !

2 réflexions sur “Los Angeles – Warner Bros Studios et les plages de Venice Beach

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s