Yellowstone : (tentative de) Grand Canyon et Mammoth Hot Springs

Deuxième matin sous la neige. Cette fois, 10 centimètres sont tombés pendant la nuit. Les tentes sont trempées, mais on est fiers d’avoir survécu ! Après un petit déjeuner dans la neige, on remballe tout le matos en espérant faire sécher tout ça le soir à l’hôtel, avant que ça ne pue trop dans la voiture.

Ce matin, direction le Grand Canyon du Yellowstone. On est pas mécontents de quitter le camping de Madison pour se diriger vers l’est.

La situation dans le parc est assez particulière, l’entrée sud par laquelle on est entré deux jours plus tôt est fermée à cause des récentes chutes de neige, ainsi que la route qui retourne à Old Faithful. Heureusement pour nous, au programme aujourd’hui, c’est le Grand Canyon du Yellowstone qui est lui encore accessible.

On avait été frustré la veille qu’il y ait autant de brume sur le Grand Prismatic, donc on y a vite refait un crochet, mais malheureusement, la situation était exactement la même. On a juste pris plus de photos !

En rebroussant chemin pour se diriger vers le canyon à l’est du parc, on tombe pour la troisième fois sur des ours, des grizzlis cette fois ! L’occasion de prendre quelques photos tandis qu’une femme se fait engueuler tellement elle s’approche trop des petites bêtes. On part avant d’assister à un carnage.

On roule environ une demi-heure sur une route sinueuse avec déjà le deuxième arrêt photos de la journée : un gros troupeau de bisons se balade à même la route avec leurs petits.

En arrivant à Canyon Village, on se dirige directement vers le visitor center. Il a l’air fermé vu de l’extérieur, mais une fois à l’intérieur, les rangers nous expliquent que l’électricité a sauté dans toute cette zone du parc suite aux chutes de neige de la veille. C’est la première fois en 2 ans qu’on rencontre des rangers qui tirent la gueule, ils ont vraiment l’air tout malheureux dans le noir, sans chauffage et sans lumières.

Carte Yellowstone

Ils nous expliquent aussi que les trails des alentours sont tous fermés pour les mêmes raisons. Une seule scenic road (la North Rim Drive) est ouverte aux véhicules. En gros, c’est mal barré pour passer la journée entière dans cette partie du parc !

On en profite quand même pour aller admirer la vue sur l’impressionnant canyon et faire un petit bout de promenade. Tout est immaculé de blanc, c’est vraiment beau, même si sur le coup, on aurait préféré moins de neige et une bonne randonnée. Mais on ne commande pas Mère Nature ! Les dimensions n’ont pas grand chose à voir avec celles du Grand Canyon, mais sont quand même impressionnantes : 300m de profondeur en moyenne et plus d’un kilomètre de large !

Les versants blanc/jaune du canyon qui contrastent habituellement avec les forêts vertes de part et d’autre se mêlent aujourd’hui avec la neige immaculée. C’est beau et ça fait des souvenirs un peu différents de la première page de google images quant on y tape « grand canyon of the Yellowstone » !

Tu viens de le taper dans Google hein avoue ? :)

On fait une courte promenade le long du canyon, et on lit quelques panneaux explicatifs, entre autres pour apprendre que la roche qui donne cette couleur jaune si particulière aux versants est de la rhyolite, une roche volcanique. Une  sorte de caillou en plus dans la formation en géologie qu’on reçoit au fur et à mesure de nos voyages !

Puisqu’il nous reste quasiment une journée entière à remplir, on se dirige vers l’entrée nord du parc : Mammoth Hot Springs. On n’avait pas vraiment prévu de moment en particulier pour visiter ce coin-là, alors c’est l’occasion. D’autant plus que c’est apparemment un des immanquables du parc après le grand geyser qu’est le Old Faithful et le bassin coloré du Grand Prismatic.

L’attraction du coin, ce sont les formations calcaires, mais à part ça  il n’y a pas grand chose, à part un restaurant où on dînera rapidement au milieu des touristes chinois (le Mammoth Terrace Grill), et les logements d’une bonne partie des rangers du parc. En plein centre du « village », des bisons se reposent tranquillement dans la pelouse. On se fait engueuler parce qu’on s’en approche trop pour prendre des photos (la distance minimum c’est 25 yards = 23 m).

Une fois le repas terminé, on entame les promenades traditionnelles qui sillonnent les Lower Terrace et Upper Terrace, situées juste à côté. Il s’agit de réelles terrasses de travertin, une roche calcaire qui se forme par cristallisation près de certaines sources d’eau chaude (d’où le hot springs). Ce travertin est un milieu où le minéral cohabite avec bactéries, algues et champignons pour faire pousser la structure des terrasses via un procédé appelé la biolithogenèse. Et les jolies couleurs, et bien elle viennent des thermophiles, ces petits organismes qui adorent vivre là où il fait (très) chaud.

Pour ceux qui ne voudraient pas se taper les USA, il parait qu’il y a des très belles terrasses similaires en Iran (Bada-e Surt) et en Turquie (Hierapolis).

On avait entendu parler, en préparant le voyage, de sources chaudes pas très connues du grand public situées dans cette région du parc (appelées boiling river), près de la frontière Wyoming/Montana et dans lesquelles on peut se baigner. Mais à notre grande déception, on apprend d’un ranger qu’il est trop tôt dans l’année et qu’elles ne sont pas encore ouvertes… Cela dit, on n’est pas sûr qu’on y aurait été, il faisait vraiment glagla !

Vu que la journée est déjà bien avancée, qu’on est assez claqués par nos deux nuits enneigées et que les tentes sont en train de moisir dans leurs housses, on ne tarde pas à rejoindre notre hôtel du soir à Gardiner.

A l’entrée de la petite ville se situe une arche que tout le monde prend en photo. On ne sait pas trop pourquoi mais on la prend en photo nous aussi, ah le comportement de touriste… La ville est très petite (moins de 1000 habitants), mais c’est le genre d’endroit en lisière de parc national dont la population est multipliée par 10 en haute saison.

On découvre avec plaisir une grande chambre avec deux lits confortables et une terrasse avec jolie vue pour faire sécher nos affaires ! Après une bonne douche et quelques lessives pour Yan et Zab, on part prendre un verre dans un bon bar bien typique du village : le Iron Horse. Le retour à la civilisation fait du bien ! On y reste pour le souper où François mange une excellente truite (si c’est noté dans notre carnet de notes, c’est qu’elle valait la peine !).

© Yan&Zab

Une bonne nuit de sommeil nous attend après une soirée devant la télé et la super émission Naked and Afraid qui rend la difficulté des 2 nuits précédentes en tente toute relative. Voir cet article qu’on a écrit quelques semaines après avoir débarqué aux USA, quand on a découvert nos premières émissions de télé-réalité américaines. On est finalement des petits joueurs !

Et parce qu’une vidéo est toujours plus parlante : cliquez ici.

Demain, toujours dans le Yellowstone, direction Lamar Valley !

3 réflexions sur “Yellowstone : (tentative de) Grand Canyon et Mammoth Hot Springs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s