Le parc national du Grand Teton

Aujourd’hui, les choses sérieuses commencent : on rejoint notre premier parc national du voyage ! On quitte de bonne heure notre cabane du Bear Lake pour remonter vers le nord et notre première étape du jour, la ville de Jackson dans le Wyoming.

La route nous fait passer de vallée en vallée au milieu des sapins, traverser les petits villages de Paris, Montpelier (avec un seul « l » celui-là), Afton et Alpine et nous fait arriver à Jackson en fin de matinée, pour une bonne pause de midi !

Pour l’anecdote, la ville tient son nom de David Edward Jackson, un montagnard-trappeur de castors (ça ne s’invente pas) qui a vécu dans le coin il y a 200 ans. Intéressant n’est-il pas ?

L’instructeur de François lui avait conseillé un arrêt dans cette petite ville entre autres pour voir les arches en bois de wapitis (elk antlers) situées aux quatre coins du square principal de la ville. La pratique a l’air d’être assez répandue dans la région, car on était déjà passé en dessous d’une arche similaire en traversant Afton…

On apprendra plus tard que c’est parce que Jackson se situe au cœur du National Elk Refuge qu’on en trouve partout aux alentours. Il est interdit pour les touristes de ramasser les bois des cervidés, mais une fois par an, le refuge autorise les boyscouts à les collecter. S’en suit la célèbre Elk Fest fin mai durant laquelle a lieu une gigantesque vente aux enchères et où les scouts se font un paquet de pognon (plus qu’en vendant des lasagnes en tout cas).

On profite de ce dernier arrêt en ville – ou contact avec la civilisation – pour un bon dîner avant d’enchaîner plusieurs nuits de camping. On repère dans le guide de Zab et Yan une french bakery, la Persephone Bakery. Tout est délicieux ! Il s’avère que l’endroit est tenu par des Français, ce qui explique la qualité du pain et des pâtisseries qu’on ne résistera pas à emporter pour le goûter ! On repart requinqués, l’estomac bien rempli pour un après-midi nature dans le Grand Teton National Park qu’on est impatients de découvrir. On marque juste un bref arrêt à la brasserie du coin, la Snake River Brewery, pour faire une provision de bières locales. On n’est jamais trop prudent.

IMGP6170

Dans les environs de Jenny Lake

Le premier arrêt est évidemment au traditionnel panneau qui indique l’entrée du parc. On profite de quelques minutes de répit entre deux cars de touristes asiatiques pour prendre nos photos sans personne dessus. Même le chauffeur d’un des cars nous dit avec humour de nous dépêcher avant qu’il n’ouvre ses portes ! Derrière le panneau, on aperçoit déjà au loin le Grand Teton, point culminant du Teton range (4199 m).

IMGP6179

Ce nom évocateur en français l’est beaucoup moins pour les anglophones et il n’y a que nous (et vous) que ça fait sourire ! L’origine exacte n’est pas claire, mais deux histoires sont en concurrence : celle des Sioux Teton (une des 7 tribus Sioux) qui auraient donné leur nom à la montagne et celle des voyageurs franco-canadiens qui ont nommé les différents sommets « tétons » en raison de leur forme suggestive (c’est tout relatif, mais après plusieurs mois d’expédition entre hommes dans le froid, il n’en faut pas plus). On avoue qu’on a un penchant pour la deuxième proposition, c’est bien plus marrant !

On poursuit notre route vers l’indispensable arrêt au visitor center pour établir le programme de randonnée de l’après-midi. Sur la route, on croise nos premiers élans ou orignaux, les fameux mooses comme on dit ici ! C’est surtout les museaux disproportionnés des deux énormes bêtes qui nous impressionnent.

On ne s’éternise pas, car il est temps d’aller réserver notre premier camping du voyage à Jenny Lake où on espère avoir encore de la place, car c’est un first come first served. Pas mal d’emplacements sont inondés en raison de la fonte des neiges et certains sont encore recouverts de 50 cm de neige, ce qui limite les places libres restantes. Heureusement pour nous, un chouette endroit bien spacieux et ensoleillé nous attend ! On installe en vitesse nos tentes avant de partir pour notre première randonnée. Il est plus que temps de se dégourdir les jambes après toutes ces heures de voitures !

On fait un petit détour pour admirer le lac voisin du camping et on entame notre hike du jour qui nous mènera jusqu’au Moose Pond. Le sentier qu’on emprunte est très mignon, la vue est superbe (on vous a déjà dit que la vue était superbe ?), que demander de plus pour un début de vacances ? Des animaux, bien sûr ! Et on n’est pas déçus ! On croise d’abord des ground squirrels et des pikas, puis un animal mystère qu’on n’a eu beaucoup de mal à identifier traverse le chemin devant nous ! Après une longue réflexion et un long débat, on arrive à la conclusion qu’il s’agissait d’une loutre. Enfin… un truc noir qui avait le cul blanc.

On fera le tour du Moose Pond sans croiser de mooses (l’arnaque !), mais seulement une marmotte à peine effrayée par notre présence. On se fait malheureusement un peu rattraper par le temps et on fait le chemin inverse en mode panique légère, car on doit acheter du bois pour le barbecue du soir et le general store du camping ferme bientôt. La chance est finalement de notre côté, on aura tout juste le temps d’acheter notre bundle de bois pour la soirée ! Les ribs crus, ç’aurait été moins sympa.

La première soirée camping du séjour peut enfin commencer. Apéro, ribs au barbec, petit coyote qui passe, tout va bien. Deux jeunes gars nous proposent même leur hache pour qu’on puisse couper du bois sur les arbres morts au sol.

Un ranger fait le tour du camping pour prévenir tout le monde qu’un grizzli a été vu à 1 mile, il faut donc être doublement prudent ce soir : ne rien laisser traîner ! On entame la conversation avec nos voisins qui nous donnent plein de bons plans pour la suite du voyage, surtout les bons coins pour apercevoir un ours. Et, entre nous, voir un ours est clairement un objectif clé de la semaine.

Au moment d’aller dormir, un cerf nous offre une bonne frayeur dans le noir alors qu’il était en train de brouter à côté de nos tentes. De quoi nous mettre dans de bonnes conditions pour cette première nuit dans la nature !

En route vers Colter Bay en passant par Mormon Row

Notre deuxième journée dans le parc du Grand Teton (ça te fait toujours sourire hein ?) démarre avec le traditionnel tour en voiture des points de vue principaux aka la scenic road. Le premier est très attendu : il s’agit de Mormon Row, une piste le long de laquelle sont alignées 6 propriétés construites par des pionniers Mormons il y a une grosse centaine d’années. L’endroit est particulièrement connu des touristes, car la photo typique de la grange en bois sur fond de montagnes enneigées figure dans tous les guides de la région. On n’échappe pas à la règle et on profite de la sérénité de l’endroit sous le soleil.

On poursuit notre chemin en s’arrêtant à quelques belles vues sur la Snake River (Glacier View Turnout, Snake River Overlook, Oxbow Bend Turnout) avant de rejoindre le camping first come first served de Colter Bay où on passera notre deuxième nuit sous tente. Après s’être choisi un emplacement stratégique et s’être installés, on se dirige vers le visitor center. Un chouette ranger nous y donne des conseils de promenades pour l’après-midi et relativise le risque lié aux ours. Pas besoin de bear spray si on chante assez faux que pour les effrayer ! Donc pas besoin de bear spray.

On pique-nique dans le froid sur une plage de galets au bord de Jackson Lake avec une vue digne d’une carte postale.

IMG_1751

L’après-midi sera quant à elle consacrée à une randonnée vers Heron Pond et Swann Lake. On ne croisera pas grand monde, et à nouveau, pas de héron à Heron Pond et pas de cygne à Swann Lake. Le gars qui a nommé les endroits de ce parc a dû choisir les noms complètement au hasard quand ça s’est fait !

La soirée est rythmée par de bons spaghettis au réchaud, un jeu de cartes et une expédition ours !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Au coucher du soleil, on se dirige vers le Jackson Lake Dam que l’on nous a fortement recommandé pour voir de la faune. On rôde sur les routes comme des voleurs en repérage sans arrêter de croiser la même dizaine de voitures qui roulent au ralenti et s’arrêtent régulièrement sur le bas-côté. On est là pour la même chose. On cherche les ours en contrebas de la route, mais rien pour ce soir. Cela dit, on n’est pas déçus : castors, cerfs, rennes et autres animaux agrémentent notre soirée ! On a finalement compris l’astuce infaillible pour les castors : il suffit de chercher les sillons en V qu’ils créent quand ils traversent la rivière d’une berge à l’autre.

La déception de la chasse à l’ours n’est pas longue, car dès le lendemain, après avoir replié notre tente aux aurores (bon d’accord, il n’était pas non plus 5 h du matin…) et avoir repris la route vers le nord, Yannick réalise « l’impossible » en repérant un ours en contrebas de la route ! Mais ça, c’est sur la route du Yellowstone, alors il faudra attendre le prochain article pour voir les photos !


En pratique :

Visites :
  • Grand Teton National Park : Une bonne surprise sur le chemin du Yellowstone. Plus bas en altitude, moins de touristes, le parc est magnifique et mérite vraiment que l’on s’y arrête plusieurs jours. On avoue qu’on n’en attendait pas grand-chose, mais ça a été une des bonnes surprises du séjour !
    • Moose Pond trail : le long de Jenny Lake. La randonnée démarre du general store à proximité du camping. Il y a moyen de poursuivre pour rejoindre l’autre côté du lac et le Cascade Canyon.
    • Heron Pond et Swan Lake : à côté de Jackson Lake. Il y a beaucoup de promenades dans les environs, ce qui permet de marcher plus ou moins longtemps selon le temps et les capacités de chacun.
Logements :
  • Jenny Lake Campground : 28$ la nuit. Chouette camping à taille humaine au milieu des arbres et près du lac. Il y a un general store, mais pas de douches.
  • Colter Bay Campground : 30$ la nuit. Camping au milieu des arbres et le long de Jackson Lake. Il y a moyen de trouver un emplacement avec une belle vue sur le lac si on arrive tôt. Douches payantes, general store, et même l’un ou l’autre restaurant juste à côté.
Repas :
  • Persephone Bakery : Super bonne boulangerie française située à Jackson WY, parfaite pour dîner sur le pouce, pour le petit déjeuner ou encore une petite douceur dans l’après-midi. On recommande vraiment !
  • Snake River Brewery : Brasserie située aussi à Jackson WY. On a juste testé quelques bières qui étaient plutôt sympas. Il y a aussi moyen de manger sur place. Pour ceux qui n’aiment pas randonner, y passer l’après-midi à boire des Double IPA à 9° peut-être une alternative intéressante.

Une réflexion sur “Le parc national du Grand Teton

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s