Se faire « pull-over » aux USA, ou l’équivalent plus agressif du flash belge

Parmi les expériences que nous avons (soyons honnêtes, que j’ai) vécues aux USA en figure une qui n’est pas souhaitable à tout le monde : se faire arrêter par les flics (pull over signifie « se mettre sur le bas-côté », rien à voir avec le chandail). J’en profite donc pour partager avec vous quelques lessons learned au cas où ça vous arriverait un jour aussi.

Contrairement à la Belgique où le statut de policier fait parfois plus rire qu’autre chose, ici il impose le respect (et même un peu la peur, soyons honnêtes). On croise des voitures de police partout, Dodge ou Ford Taurus banalisée ou gros pick up avec pare-buffle. Et ils peuvent être tatillons sur beaucoup de choses, mais avant tout sur la vitesse.

J’en ai fait les frais lors d’une expédition vers le Vermont pour le boulot, il y a déjà bien un an, un lundi vers 6h du matin. Et depuis j’ai peur dès que je vois des gyrophares :)

Les autoroutes sont ici limitées à 65 mph (105 km/h), mais certaines portions passent à 55 mph à l’approche des villes. C’est évidemment dans une de ces portions (dans le Massachusetts) que je me fais suivre par un flic (que j’ai bien sûr repéré trop tard).

 

Ici, pas de flash et de PV qui arrive gentiment par la poste 3 semaines plus tard. Ils vous suivent et allument les gyrophares… Je comprends vite que je dois m’arrêter, mais pour moi ça peut attendre la prochaine sortie, car je n’ai pas vraiment envie de passer 15 min à m’expliquer sur la bande d’arrêt d’urgence avec des camions qui me frôlent à 100 km/h…

Quand le policier allume sa sirène, là je comprends qu’il faut que je m’arrête sans trop tarder. Il m’expliquera plus tard qu’il faut s’arrêter dès qu’on voit les gyrophares, peu importe où on est, car il a cru que j’essayais de m’enfuir… Ça commence super.

Une fois arrêté, le gentil représentant de l’ordre vient donc placer sa voiture derrière la mienne. Se passent alors les 5 minutes les plus longues de ma vie pendant lesquelles, j’imagine, il vérifie la plaque d’immatriculation dans son système (ouf, ce n’est pas une voiture volée). Il s’approche ensuite de ma vitre et me demande les papiers du véhicule, sans accent marseillais malheureusement (peu probable, mais ça aurait détendu l’atmosphère). Si ça vous arrive, quand il approche, veillez à garder les 2 mains sur le volant et ne surtout pas aller en glisser une dans la poche intérieur de votre veste ou dans la boite à gants, on a déjà entendu des gens se faire descendre pour moins que ça ici… Et surtout, surtout, ne descendez pas de votre voiture, même s’il est garé derrière vous depuis 5 minutes. Un copain américain nous a raconté qu’il a fait ça la première fois qu’ils s’est fait arrêter, et il a terminé la face sur le capot avec les menottes.

« L’officer » prend son air de méchant (proportionnel à la gravité de votre infraction) et me donne l’impression d’être un gamin de 5 ans qui se fait gronder par son père.  Après m’avoir expliqué que je roulais à 80 au lieu de 55, il retournera dans sa voiture vérifier les papiers et décider de la sentence pécuniaire qui m’attend. Le gars est assez clément et me donne mon petit papier rose qui m’invite soit à payer 100$, soit à aller au tribunal. Je reçois par la même occasion 1 point (ici on ne les perd pas, il faut éviter d’atteindre 10 points sinon suspension de permis).

 

Je reprends ma route vers le Vermont (bien remonté, cette semaine commence ultra bien), quitte l’autoroute et poursuit sur les routes de campagne. Après 10-15 miles, je vois dans mon rétro un pick-up faire demi-tour en faisant fumer les pneus et me tracer. De nouveau, gyrophares. Noooooooon … c’est pas possible quand même ?

Je crois à un canular.

Maintenant que je connais bien la chanson, je m’arrête directement sur le bas-côté. Pas besoin de préparer les papiers du véhicule, ils sont encore sur la siège passager, à côté du premier PV.

Dans un éclair de conscience, je pense à vite planquer le premier PV (c’eut été mal venu qu’il le voie). Le gars m’annonce qu’il vient de me prendre à 82 mph au lieu de 50… record battu.

J’essaye bien de marmonner que je ne roulais pas à 82 mais à 70 ou 75, ce qui ne fera qu’aggraver la situation quand il penchera la tête dans l’habitacle pour voir que le cruise control est bloqué à 75… Ici, même pas la peine de penser à contester comme en Belgique en demandant la preuve que Monsieur l’officier a bien suivi la formation adéquate pour utiliser son appareil ou le dernier certificat de calibration de l’appareil…

Face à ma mauvaise foi, il me colle 400$ et me dit que j’ai encore de la chance car c’était limite retrait de permis. Je ne le remercie pas et poursuis mon chemin la queue entre les jambes après avoir rangé le deuxième PV à côté du premier… Et avec le cruise control à 40. Quel merveilleux début de semaine !

 

En bref et pour en tirer les leçons :

  • Ne roulez pas plus de 10 mph au dessus de la limite, c’est à peu près ce qui est toléré
  • Désactivez votre cruise control si vous vous faites arrêter (et qu’il était placé un peu trop haut…)
  • Gardez les mains sur le volant
  • Ne jouez pas la mauvaise foi, admettez votre faute et ne cherchez pas de fausses excuses (même si la tentation est grande), ça ne fera qu’aggraver votre cas sinon,
  • Priez pour ne pas vous faire reprendre une deuxième fois dans le même Etat

God bless the United State of America et les excès de zèle de leurs policiers !

Update 6 mois plus tard : je me suis fait attraper une nouvelle fois en Ohio, mais avec une voiture de location. Je l’ai écrasé (me suis tu hein, pas écrasé le flic) et j’ai sorti mon permis belge plutôt que l’américain. Après m’avoir demandé si ce petit bout de carton rose était vraiment un permis de conduire (haha), et ne sachant pas comment mettre un PV à un étranger, il m’a gentiment laissé partir en me lançant un « Au wevoir ! ». C’est dans ces moments là qu’il faut exagérer l’accent belge et faire plein de fautes en anglais, ça les attendrit ! En espérant que c’était la dernière…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s