Monster Trucks

Il y a quelques semaines, sur un vrai coup de tête, on se retrouve à réserver deux places pour un show de Monster Trucks à Hartford deux jours plus tard.

Dimanche midi, une tempête de neige est en cours, mais ne nous arrête pas. On se met en chemin vers Hartford pour assister à ce show typiquement américain. On voulait du cliché, on aura du cliché.

Arrivés sur place, on est surpris par le nombre de familles avec jeunes enfants. J’apprendrai plus tard par ma prof d’anglais que beaucoup d’enfants sont fans de monster trucks tout comme le catch… Bon, c’est pas notre délire, mais pourquoi pas !

En entrant de la salle, l’odeur nous pique au nez et le bruit nous détruit presque instantanément les tympans avant même qu’on ait vu quelque chose. Il va falloir s’accrocher pour rester toute l’après-midi. On s’avance jusqu’aux gradins pour trouver notre place et on reste ébahis par les énormes trucks. Les roues font quasiment 2 mètres de diamètres, et les moteurs de 9L font 1500 chevaux (ça, c’est François qui l’a écrit, vous l’aurez compris !), mais le plus à tomber par terre, ce sont les noms, plus originaux que les autres :

  • Grave Digger ou le fossoyeur (!), qui s’avérera assez inoffensif malgré les apparences
  • Bad news qui, comme son nom l’indique, a perdu
  • Krazy train, sur lequel ils ont monté un vrai klaxon de locomotive, logique
  • Aftershock
  • Raminator
  • Monster Mutt, le grand gagnant, en forme de chien, avec des oreilles s’il vous plait. Ca nous a fait penser à la voiture dans Dumb&Dumber, retour 23 ans en arrière (oui, déjà)
  • Toxic, qui fait peur avec sa tête de mort verte et noire
  • Rammunition, avec un gros drapeau américain qui flotte à l’arrière

Après les présentations de chaque truck, le show commence vraiment. Il est divisé en trois parties où chaque truck a un temps limité pour faire sa démonstration. On commence par de « simples sauts » grâce au tremplin central. A chaque fois, on croit qu’ils vont se prendre un des trucks garés sur les côtés, mais non ! Les sauts les plus impressionnants décollent à 2-3 m du sol et les enfants devant nous ne tiennent plus en place. Un des trucks pète un essieu évidemment, avant qu’un énorme bulldozer sorti de nulle part vient le récupérer. Et dire qu’il y a quelques semaines, c’était un match de hockey sur glace qui se jouait exactement à cet endroit.

En guise de tiers-temps, on a droit à une course de quads, qui font pas mal de décibels eux aussi !

Ensuite c’est l’épreuve des donuts. Chaque monster truck a 15 secondes pour faire le donut le plus impressionnant. Et avec l’espace qu’il y a entre l’îlot central et ceux garés sur les côtés, c’est chaud. Ils balancent les uns après les autres une quantité impressionnante de terre vers les gradins, raison pour laquelle les 5 premières rangées étaient fermées. Pendant ce temps-là, les pilotes des trucks garés sur les côtés (qui sont toujours dedans) prient pour ne pas se faire toucher.

Après chaque passage, le jury donne ses notes avec des grands cartons, comme au patinage artistique, mais en (beaucoup) plus baraki. Aucune idée du parcours qu’il faut avoir fait pour rejoindre le jury, mais ça doit valoir le détour. Ensuite, le score est moyenné avec celui du public qui envoie ses évaluations sur le site Internet.

Et pour la troisième manche, c’est freestyle, il faut juste faire crier le public un maximum. Ah oui, et entre temps, ils ont amené deux vieilles carcasses de voitures peintes qu’il faut détruire un maximum. Plus cliché, tu meurs.

Au bout de 2 heures, 2 grosses bières et un bon hot dog, on peut rentrer à la maison alors qu’il a neigé tout l’après-midi, folklorique.

Et parce que les photos et une vidéo valent mieux qu’un long discours, on vous envoie ci-dessous ! En résumé, on a testé, c’était marrant, mais pas sûr qu’on recommencera. C’est le genre de trucs qu’on est contents d’avoir vu dans une vie, mais de là à devenir fan…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s