Tour en avion au-dessus de Canyonlands et Arches NP

Seulement quelques kilomètres après être sortis du parc national de Canyonlands, on arrive dans le parc d’état de Dead Horse Point qui le jouxte et qu’on a choisi comme étape pour passer la nuit.

Il n’y a pas de visitor center dans ce parc, mais une petite boutique souvenir à côté de laquelle se situe un point de vue. Et de là, on peut enfin observer les célèbres Potash Ponds ! Il s’agit de grands bassins turquoise en plein milieu des canyons rouges, ça donne un spectacle incroyable. La mine Intrepid Potash Inc. à laquelle ces bassins appartiennent les utilise pour extraire du chlorure de potassium du sol. La mine était autrefois une mine classique avec plein de tunnels, mais lorsqu’une explosion y a piégé 25 mineurs en 1963, ils ont changé la technique d’extraction pour ce qu’on appelle le solution mining. Cela consiste à injecter de l’eau en profondeur dans le sol pour dissoudre le sel et à récupérer l’eau salée via d’autres tuyaux qui se déverse dans les bassins. On y ajoute ensuite un colorant bleu (responsable de cette couleur si particulière) pour accélérer l’évaporation par les rayons du soleil. Il ne reste ensuite plus qu’à ramasser le sel, comme dans les marais salants !

Après quelques belles photos des ponds bleus sur fond d’orage menaçant, il est temps de rejoindre notre logement du soir : une yourte ! Lorsqu’on a organisé notre voyage, tous les emplacements pour tentes du camping étaient déjà pris, on a donc opté pour cette solution un peu plus haut de gamme, en se disant que ça ferait du bien après la nuit sauvage sur la White Rim Road.

Et on n’est pas déçus ! Il y a un vrai lit dans la yourte, un divan, une table et des chaises, une terrasse autour et des transats, ainsi que l’électricité et un barbecue !

On passe la fin d’après-midi à lire sur la terrasse en regardant les gros nuages gris et la pluie approcher au loin. On fait connaissance avec les gens qui louent la yourte d’à côté et qui animent notre soirée avec du Bob Marley (pas top niveau isolation acoustique les yourtes) tandis qu’on se cuit un bon rack de ribs au barbecue.

La nuit sera super venteuse et on a plusieurs fois cru que notre fragile refuge allait s’envoler, mais il a tenu bon ! Quel hasard et quelle chance de ne pas avoir passé cette nuit-là en tente !

Le lendemain, on se lève tôt, car on a réservé un vol en coucou au-dessus de Canyonlands !

On arrive de bonne heure pour notre rendez-vous à l’aérodrome de Moab ou les gens de chez Redtail Air Adventures nous accueillent chaleureusement ! On nous présente le pilote qui va nous emmener au-dessus de ce paysage magnifique pendant une petite heure.

L’avion est plein comme tous les jours en saison on imagine, et nous embarquons avec le pilote et 3 autres touristes dans le Cessna 206 qui nous attend dehors. J’espérais pouvoir m’asseoir à côté du pilote à l’avant, mais pas de chance, un des invités pèse un bon quintal… Afin de respecter le weight and balance de l’avion, il faut installer les plus lourds à l’avant ! Je suis un peu déçu, mais la vue du 2e rang sera de toute façon superbe et aussi loin que je puisse me rappeler dans mes cours théoriques d’aviation, personne n’a envie de voler dans un avion qui a la queue lourde.

On décolle à 9h tapantes et le soleil tape déjà pas mal !

Le pilote nous décrit tous les endroits au-dessus desquels on passe, certains nous paraissent familiers, car ils font partie de notre programme, d’autres sont totalement inconnus et justifieraient qu’on revienne dans quelques années !

Pour n’en citer que quelques-uns, on passe au-dessus de :

  • Arches National Park, notre destination de l’après-midi, avec Fiery Furnace qui est un labyrinthe dans lequel on ne peut aller qu’accompagné d’un ranger ou après avoir demandé un permis spécial.
  • Green River Goose Neck, un méandre impressionnant de la Green River qui nous fait penser à Horseshoe Bend visité quelques jours plus tôt
  • Upheaval Dome, dans Island in the Sky, qui est un cratère de 5 km de diamètre résultant probablement de l’impact d’un météore il y a environ 150 millions d’années (en tout cas, c’est la théorie de la NASA). Si on avait eu le temps, on y aurait bien fait une grande randonnée !
  • Island in the Sky dans son ensemble, c’est le triangle le plus touristique du parc de Canyonlands, coincé entre la Green et la Colorado River.
  • la White Rim Road sur laquelle on a roulé et passé la nuit précédente. C’est impressionnant de voir son tracé quasiment en intégralité, et de réaliser à quel point on n’aurait pas été au bout de nos surprises si on avait entrepris les 100 miles !
  • The Maze, à l’ouest de la Green River et probablement la partie la moins accessible de Canyonlands (et une des moins accessibles de tout le pays). Quand on voit cette topographie particulière du dessus, on comprend pourquoi il y a tant de mises en garde sur le site du NPS pour les gens qui voudraient s’y aventurer ! Petit clin d’œil à la nouvelle série de HBO : Westworld
  • les Chocolate Drops, ou encore Buttes of the Cross, parmi les nombreux sites rocheux aux formes particulières que compte The Maze et dans lesquels venait se cacher Butch Cassidy après ses cambriolages.
  • Confluent de la Colorado et de la Green River
  • The Needles, la partie sud du parc de Canyonlands, dont le nom vient des nombreuses pointes rocheuses qui composent cette partie du parc.

De retour à Moab, avant d’atterrir, on peut observer à l’entrée de la ville le site du projet UMTRA. Il s’agit d’un ancien site de purification d’uranium où des déchets ont été accumulés dans un grand trou juste à côté de la rivière Colorado, des années 50 jusqu’aux années 80. Les déchets y ont stagné pendant 20 ans avant que le site ne soit racheté en 2001 par le Ministère américain de l’Energie afin d’être assaini. Il a été décidé de transférer par voie ferrée quelque 16 millions de tonnes de terres souillées jusqu’à un site d’enfouissement situé à 50 km au nord de Moab. Le budget qui était estimé à 300 millions de $ est bien parti pour finalement dépasser le milliard… Au rythme de 2 convois ferrés par semaine, ils estiment en avoir jusqu’à 2032… Bref une merveille écologique au milieu de ce beau paysage !

Après un atterrissage sans encombre et des souvenirs pleins la tête, le pilote nous propose avec insistance de prendre une photo avec lui devant l’avion. Bon, puisqu’il insiste… j’avoue que j’aurai préféré ne pas immortaliser mes cheveux gras, preuve qu’on entame notre 3e jour sans avoir pris de douches !

Milieu de matinée, on se rend à un des parcs nationaux les plus célèbres de la région : Arches ! Comme son nom l’indique si bien, on y trouve des dizaines d’arches rocheuses (2000 il parait), mais le parc est victime de son succès. En haute saison, le nombre de visiteurs peut atteindre 3500 par jour, si bien qu’un projet est en cours de réflexion pour restreindre l’accès en haute saison (d’avril à octobre). Ils parlent de forcer la réservation en ligne d’un slot horaire pendant lequel on aurait le droit d’accéder au parc avec sa voiture. En attendant, on fait la file en voiture pendant une bonne demi-heure, tout en écoutant la fréquence radio du parc sur les AM et sur laquelle un message en boucle répète qu’en cas de grande affluence (quand la file remonte jusqu’à la grande route), il faut privilégier la visite des autres parcs des alentours…

On avoue que ce parc là, on l’a vraiment visité comme de paresseux américains, c’est-à-dire en voiture ! On commence à accumuler la fatigue et on avait qu’une envie, se reposer l’après-midi !

On fera quand même une promenade, celle qui permet d’accéder à une vue de loin sur l’arche la plus célèbre : Delicate Arch. C’est cette arche qu’on retrouve sur les plaques des voitures de l’Utah. C’est beau, mais on est loin, vraiment très loin !

imgp4896

On ressort du parc au bout d’une grosse heure, un peu honteux d’avoir négligé le parc que certains trouvent être le plus beaux de tous ceux de l’Ouest américain.

Après avoir dîné avec une bonne pizza à Moab, on roule jusque Grand Junction pour aller se reposer à l’Airbnb qu’on a réservé pour le soir. Une fois arrivés, les propriétaires ne sont pas là, mais c’est leur locataire de longue durée, Eric, qui nous accueille.

Il vit ici depuis mai et compte rester jusqu’en octobre, car il a trouvé un boulot saisonnier de bûcheron dans la région. Il vient à l’origine du Midwest, d’Illinois plus précisément, et il voyage au gré des petits boulots qu’il trouve.

On discute autour d’une bière en apprenant entre autres que ce qu’on appelle le Midwest correspond la partie située entre les grandes plaines et les états de la côte est. C’est le grenier à blé des USA, lieu intense d’agriculture et de là même le cliché de la zone rurale. Il nous explique aussi que la propriétaire donne des cours de cheval dans la montagne et rentre tard le soir (quand elle rentre) donc on ne la verra probablement pas. On meurt d’envie de prendre une douche (ça devient urgent), mais apparemment, elle est bouchée depuis ce matin. On passe une bonne demi-heure à verser du Destop (ici ça s’appelle du Drano, pour Drain Opener) et de l’eau bouillante dans la canalisation, sans trop de succès. On prend une douche quand même, mais on finit avec les pieds dans 15 cm d’eau, oups.

On part souper en ville et quand on revient, on fait la rencontre d’un couple plus âgé qui loue l’autre chambre. La discussion revient vite sur la fameuse douche qui fait toujours des siennes. On va finalement dormir, tout contents de retrouver un vrai lit avec matelas, et on quittera lâchement le lendemain, laissant notre pauvre Eric avec son sterput bouché.

Prochain arrêt et dernier parc du séjour : Black Canyon of the Gunnison !

3 réflexions sur “Tour en avion au-dessus de Canyonlands et Arches NP

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s