Un weekend à Montréal

Mi-mai, nous avons pris la route pour passer un weekend à Montréal, qui ne se situe qu’à un peu plus de 5 h de route de chez nous. Le but était double : passer le weekend avec Floozy et Virginie qui étaient en voyage au Québec et, pour Pauline, rencontrer enfin ses collègues de Bonheur en Vrac.

On se met donc en route tôt samedi matin pour arriver vers midi à l’Airbnb que nous avions réservé tous les quatre pour le weekend. Le temps de se retrouver et que nos deux comparses nous racontent leurs 10 derniers jours passés dans le nord du Québec, on se dirige vers le Mont Royal pour une marche samedinicale. Florent et Virginie nous racontent à quel point ils ont été impressionnés pendant leur traversée de la province du Québec : les ours, les baleines, les parcs nationaux, dormir perdus au milieu de la forêt, Québec-city… ça donne envie de rajouter tout ça à notre bucket list déjà bien remplie !

Le Mont Royal est plus une grosse colline qu’autre chose, mais de là haut, on a une vue imprenable sur la ville de Montréal. J’avais déjà eu l’occasion de m’y rendre et d’y observer un coucher de soleil à couper le souffle, mais je ne m’y étais pas attardé vu les -20°C qui y régnaient ce jour-là ! On passe une partie de l’après-midi à se promener dans les nombreux sentiers et chemins qui sillonnent le parc, mais la pluie nous oblige à courir à la voiture et avancer légèrement l’heure de l’apéro, ce qui n’est pas de refus.

Le soir venu, on se rend à pied dans le centre-ville en traversant « Le Village » qui est le quartier gay de Montréal. Il y a de l’ambiance en rue et on finit par repérer un petit resto sympa participant au concept AVV (Apporter Votre Vin), le Resto du Village ! Si avec un nom pareil on ne mange pas à la bonne franquette…

Après un détour par le SAQ le plus proche (seule chaîne de magasins d’Etat autorisée à vendre de l’alcool au Québec, un vestige de la prohibition) pour acheter notre vin, on s’assied à notre table, pas encore très à l’aise avec ce principe du AVV. Le serveur vient prendre notre commande et ouvrir notre bouteille de vin, ça reste malgré tout bizarre d’apporter sa propre bouteille.

Une fois le repas terminé, on se met en quête d’un bar pour continuer la soirée. On trouve un pub irlandais dans le quartier animé près de la place des Arts. Après avoir hésité à se rendre au Copacabana pour y déguster une téquila, une Heineken et filmer nos pieds (si vous ne comprenez pas la blague, cliquez ici), on se décide finalement pour un incontournable de Montréal : les Foufounes électriques. Et, non, il ne s’agit pas d’un bar de strip tease (bien qu’ils soient nombreux dans la ville…), mais d’un bar punk ! Pour ceux qui sont passés à Louvain-la-Neuve, ça ressemble très fort à la Grande Casa… un point de rassemblement des jeunes montréalais avec des concerts à l’étage et des kickers et jeux de fléchettes au rez-de-chaussée. Mais surtout de grandes bières à prix très abordable. L’ambiance était vraiment incroyable !

Le dimanche, on a prévu de visiter le vieux Montréal et le centre-ville. On longe le vieux port pour admirer le Saint-Laurent, on va allumer une petite bougie dans la Basilique Notre-Dame, on déambule dans le célèbre rue Sainte-Catherine qui est l’artère principale du centre-ville. Après avoir dîné dans une petite brasserie sympa cachée dans un sous-sol, on passe une partie de l’après-midi à explorer le « Montréal souterrain ». Il s’agit d’un ensemble de souterrains reliant les centre commerciaux et buildings principaux du centre-ville. Ça peut sembler bizarre pour nous Belges, mais ici quand il fait -35°C dehors en hiver et 35° en été, l’utilité de ces tunnels prend tout son sens…

Le soir, on rejoint tous les quatre mon collègue Michael et sa femme pour prendre l’apéro. Il est basé ici à Montréal et est Québécois d’origine, ce qui nous permet de profiter de ses nombreux conseils avisés.

On tente ensemble un nouveau bar belge qui a ouvert récemment dans le quartier. Floozy et moi optons pour un flight (plusieurs échantillons de bières) tout en évitant les marques belges que l’on connait déjà trop bien. On évite également la Westvleteren qui est à la carte, mais se vend ici à 50 dollars ! On tente aussi de ne pas dévier sur des conversations boulot entre mecs, travaillant tous les trois pour la même société, au grand contentement de nos conjointes respectives. Après quelques explications des règles du hockey sur glace par le grand fan qu’est Mike, on reprend la voiture pour le souper. Direction un des endroits les plus réputés pour manger une poutine à Montréal, j’ai nommé La Banquise !

Il s’agit d’un resto « type étudiant » ouvert 24/24 h. Ici, pas de chichis, on ne sert que des poutines et on ne prend pas les cartes de crédit. Il n’y a plus qu’à choisir le type de poutine et la taille. Ceux qui commandent la grande sont souvent frustrés de ne pas arriver à la terminer, malgré la meilleure volonté du monde. En ce qui me concerne, j’arrive finalement à terminer mon tas de frites molles, fromage, oignons, bacon et sauce brune. Il n’y a aucun doute, c’est vraiment le repas idéal pour les guindailleurs qui ont un petit creux en fin de soirée, raison pour laquelle après 21 h, il faut payer avant de consommer…

Sur cette belle note, on va se coucher pour entamer une longue nuit de digestion !

Le lendemain, on a rendez-vous pour dîner à la sortie de Montréal avec les collègues de Pauline : Marie-Josée et Geneviève. C’est une super occasion pour elles de se rencontrer après des mois d’échanges via Skype et les emails.

Début d’après-midi, il est déjà temps de reprendre la route pour le Connecticut. Encore un beau weekend passé en compagnie d’amis et une gomette de plus sur la carte !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s