Trap-shooting

Ce dimanche, on était gentiment invités à une initiation au trap-shooting !

Le trap-shooting, c’est un des trois types de tirs aux clays (avec le skeet shooting et le sporting clays). Les différences entre ces trois « spécialités » viennent principalement du fait que les clays sont lancées d’endroits différents avec des angles et des vitesses différentes.

Lors d’une visite à un fournisseur dans le Massachusetts, il y a quelques semaines, on en était venu à parler d’armes (allez savoir pourquoi…) et mon nouvel ami Wayne m’avait gentiment proposé de participer à une partie de tir. Ayant eu l’occasion de tester le tir aux clays en Belgique l’an dernier (merci Cyrille !), je montre un grand intérêt.

Le temps prévu ce weekend étant digne de l’été, on se donne rendez-vous au stand de tir qui est à la frontière entre le Connecticut et le Rhode Island. On arrive vers 10 h et sympathisons avec la bande de 10 gaillards (pardon, 8 gaillards et 2 femmes !) qui a l’habitude de tirer ici tous les dimanches matin (qu’il fasse -15°C ou 30°C d’ailleurs).

Wayne tire avec sa fille qui a à peu près notre âge et c’est l’occasion de faire de nouvelles connaissances. Ils ont bien sûr amené leur gros pick up qui boit du 20 L aux 100 km et leurs quatre shotguns, ainsi que quelques centaines de cartouches…

Chaque « partie » se joue à 5 sur un terrain qui comporte 5 postes de tir positionnés derrière la traphouse d’où sont lancés les disques d’argile. Les joueurs tirent à tour de rôle jusqu’à avoir tiré 5 fois chacun. Après 5 tirs, chaque joueur se décale d’une station vers la droite (on tire donc 25 fois par partie et le total se fait sur 25).

Wayne me coache pour la première partie et je ne touche aucun des 10 premiers lancers, assez frustrant et ridiculisant devant les habitués. Puis, j’attrape le tour lorsque je touche la première et finit honorablement avec un 11/25 (11/15 en fait dans ma tête) !

Deuxième partie et c’est Pauline qui se lance ! Contrairement à moi, elle n’a jamais tiré de sa vie et n’est donc pas très à l’aise, mais Wayne est très bon professeur (meilleur que celui qu’on avait eu à Andenne, hein Cyrille !). Et au bout de 7 clays, elle touche la première ! Vous auriez dû voir la fierté dans son regard quand elle s’est retournée ! Applaudissements de l’arbitre en guise d’encouragement (et oui, il y a un arbitre perché sur une chaise haute qui compte les points, on se croirait au tennis !)

Ils cherchent des joueurs pour la troisième partie et je me laisse tenter, il faut dire que c’est assez addictif !

A chaque partie, une des 125 clays est « colorée » est sert de bonus (j’ai oublié le nom particulier qu’on lui donne). Si on la rate, tout le monde se fout de nous et si on la tire, chaque autre joueur doit nous donner 1 $. Ça tombe sur moi et je la touche, grand moment de fierté ! Je finis même premier des 5 avec 15/25, juste devant Wayne qui fait 14/25 ! Pour sa défense, il essayait son nouveau shotgun qui est apparemment son 9e…

 

Je récolte honteusement mes 4 $ dans ce club où je suis un parfait étranger et il est déjà midi, l’heure de remballer. Wayne nous propose d’aller manger près de la côte (qui n’est plus qu’à 30 minutes), ce qu’on accepte avec plaisir pour continuer ce dimanche idéal. Il nous emmène dans un petit resto à Wickford qui est une charmante petite ville cachée dans la baie de Narragansett. Il nous fait découvrir les immanquables stuffies locaux qui sont des coquillages remplis d’une farce à base de palourdes et on parle des différences entre la Belgique et les USA. On comprend vite qu’il est très conservateur (la casquette de la NRA aurait dû nous mettre la puce à l’oreille) et on essaye donc d’éviter les blagues douteuses sur Trump et de parler de Sanders (feeeeel the Beeeeerne !). On passe une partie de l’après-midi à déambuler dans les petites rues de la ville avant de reprendre la route vers le Connecticut et commencer à sentir la douleur dans nos épaules !

Ça a l’air assez compliqué pour des étrangers de s’inscrire dans un club de tir ici, mais je vais quand même me renseigner, c’était fun !

4 réflexions sur “Trap-shooting

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s