Floride #9 – Treasure Coast

Le samedi matin, on reprend la route pour longer la côte Est vers le Sud et visiter les quelques endroits auxquels on ne s’est pas arrêtés lors de notre passage la semaine précédente.

On s’arrête dans le Sebastian Inlet State Park qui est apparemment assez connu pour ses jetées. Une fois sur place, on comprend pourquoi, des dizaines de pêcheurs sont entassés sur les 2 jetées avec du matos de professionnel (petit chariot pour transporter les 8 cannes à pêches, transat, frigobox, pompe à air pour garder l’eau dans le frigobox oxygénée et les poissons vivants). On reste 15 minutes à les regarder sortir des bestioles de 2-3 kilos de l’eau, mais on sent qu’on dérange quand même et on a pas envie de se prendre un hameçon dans la lèvre. Dans la mer, il y a aussi une petite dizaine de jeunes qui font du surf, l’endroit est apparemment connu pour ces deux activités (qui attirent un public assez différent, il faut le dire).

On aperçoit même sur la plage un gars qui pêche en jeans, les pieds dans l’eau avec un « filet épervier ». Ça a l’air assez efficace, car il fait deux prises sur son premier lancer ! Toi aussi, tu viens de taper dans google images « filet épervier » pour voir ce que c’est ? Nous sommes ravi d’avoir enrichi tes connaissances !

On continue notre chemin sur la petite route 1A1 qui longe la côte, mais vu que la vue est obstruée des 2 côtés, on décide de prendre l’autoroute. Au bout de 2km, le/la conducteur(trice) se rend compte qu’il/elle l’a prise dans la mauvaise direction, mais pas grave, on va faire demi-tour à la première sortie ! Loin de lui/elle l’idée que celle-ci pouvait se situer 60 km plus loin…

Après un petit détour de 120 km et quelques (dizaines de) jurons dans la voiture, on reprend la bonne direction vers le camping du Dickinson State Park où on a prévu de passer la nuit. Sur la route, traditionnel arrêt courses Budweiser + steak haché, on commence à avoir nos petites (mauvaises) habitudes !

Le parc est assez grand et le camping sympa. On a un peu de mal à planter la tente dans les graviers qui sont devenus aussi durs que du béton au fil du temps. Notre voisin nous amène gentiment un marteau lorsqu’il voit qu’on commence à se gratter la tête en regardant la tente. « Usually, when you start wetting the ground to make it softer, it means you’re desperate ». Il a raison à 100%, et on commence à apprécier cet esprit d’entraide !

Le lendemain matin, on prend le temps faire une courte randonnée dans la pinède du parc. C’est sympa, et ça nous permet de faire le plein de carottes de pin pour allumer le prochain feu de camp !

On continue sur la côte avec la visite de la petite ville de Jupiter et Jupiter Island. Petit arrêt sur la plage qui a la particularité d’être jonchée de gros rochers érodés par les vagues. C’est aussi un lieu privilégié par les tortues pour la ponte de leurs œufs, mais on n’est pas à la bonne saison !

On dit au revoir à la côte Est avant de se diriger vers notre dernier camping, le Highlands Hammock State Park. Sur le chemin, on passe pour la deuxième fois à côté du lac Okeechobee et on se rend compte à quel point nos 4-5 derniers jours étaient mal optimisés niveau kilomètres ! Mais assister au départ d’une fusée, ce n’est pas tous les jours ! Les kilomètres n’étaient donc pas la priorité.

Rituel habituel, arrêt au Publix (supermarché), montage de la tente et allumage du feu ! Les campeurs précédents ont laissé plein de bois et comme c’est notre dernière nuit en camping, on fait une bonne flambée !

Notre voisin vient nous dire bonjour et quand il apprend qu’on vient de Belgique nous lance sur un ton très enjoué une phrase incompréhensible qui s’avère par la suite être du Polonais. Nos doutes se confirment, beaucoup d’Américains pensent que l’Europe est un pays. Le gaillard nous dit qu’il est né dans telle ville en Allemagne, mais quand je lui demande où c’est en Allemagne, il me dit qu’il n’en sait rien, car il avait 2 mois quand il est parti. Je n’insiste pas, mais je soupçonne que les 6-7 canettes- et le reste – qui traînent sur sa table de camping ne sont pas sans lien avec la cohérence douteuse de son discours.

Après une Nième nuit sous les étoiles, on se dirige vers notre point de départ afin de boucler ce beau road trip de 13 jours !

2 réflexions sur “Floride #9 – Treasure Coast

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s