Floride #3 – Airboat et Coconut Grove

Le lever de soleil sur le lac du camping est sublime, mais Pauline est la seule à s’être levée pour l’admirer et prendre quelques photos.

On déjeune avec des patates et du bacon de la veille avant de reprendre la route sur la Tamiami Trail pour s’enfoncer encore plus dans les terres.

Sur le chemin, on choisit une petite route alternative qui s’avère en fait être une piste. Des panneaux au début essayent de nous dissuader de continuer, mais on s’obstine ! Au final, cette piste valait le détour, car personne ne fréquente cette route et on croise pas mal d’oiseaux, dont une bande de vautours noirs perchés sur un vieil arbre mort. Ça fait vraiment scène de film de Hitchcock, mais les petits sont restés tranquilles !

On rejoint à nouveau la Tamiami Trail et on continue vers l’Est jusqu’à atteindre un des points d’entrée des Everglades, le Shark Valley Visitor Center. On y achète un pass annuel qui nous donnera accès à tous les parcs nationaux des USA, ce qui risque d’être utile si on veut se faire un autre road trip cet automne (en guise voyage de noces !)

Une piste goudronnée de 13 km relie l’entrée à une tour d’observation. On peut opter pour un tour de 2h en tram ou louer des vélos, mais on décide de seulement marcher un peu sur la piste sans aller jusqu’à la tour. Et on a raison, car les autres avancent trop vite en vélo et ratent tout ce qui vit dans les marécages au bord de la route. On voit beaucoup d’autres oiseaux et on tombe sur deux alligators dont un qui est à 2-3 m de nous ! Les vélos s’arrêtent en voyant qu’on a l’air de photographier un truc intéressant !

On reprend la route toujours plus vers l’Est et on s’arrête pour dîner dans un petit buibui où on opte pour le mix « cuisses de grenouilles/alligator ». Après réflexion (et dégustation), on est certains qu’il s’agissait de congelés cuits à la friteuse !

On ne s’est pas arrêté là pour le resto 3 étoiles, mais plutôt pour la location d’airboat (les bateaux géants avec le gros ventilateur dessus) qui est juste à côté !

On s’achète donc des tickets et l’après-midi débute par une visite d’un mini-zoo. En gros, 4-5 cages avec d’énormes alligators dedans. Pas certain que la PETA approuverait, mais on nous dit qu’un de leurs alligators a tourné dans un épisode des Experts Miami ! Le guide nous fait asseoir sur une estrade et fait ensuite passer un bébé alligator de 30 cm pour qu’on puisse le caresser. Il enchaîne avec un énorme serpent et c’est la que que je me lève et fuit lâchement les gradins devant 30 personnes qui sourient (et se moquent intérieurement de moi)… Personne ne me fera approcher un serpent à moins de 10 mètres !

Ensuite, c’est parti pour l’excursion proprement dite ! On embarque sur un airboat avec une vingtaine de personnes et on s’enfonce dans les marécages et les herbes hautes… La machine avance assez vite et fait un bruit de fou. Le jeune conducteur fait un peu le malin et nous faisant faire des dérapages qui sont, il faut le dire, assez impressionnants… Ensuite, on sillonne les marécages jusqu’à rencontrer les fameux alligators ! Il amène l’airboat à moins d’un mètre d’une énorme femelle qui doit faire 3-4 m de long, avant de nous expliquer qu’elles sont capables de faire des bonds de 6 mètres et d’atterrir en plein milieu du bateau. Mais elles n’attaquent que quand elles sentent que leurs petits sont menacés, et démarrer ce vieil airboat ne prend que 4-5 secondes, on est biens !

Au bout de 40 minutes, on retourne au point de départ et le guide nous propose de prendre un « jeune » alligator d’un bon mètre de long en main ! Une chose de plus à barrer sur ma to-do list !

 

 

On est maintenant presque sur la côte Est et à l’entrée de Miami. Vu qu’il nous reste quelque heures à tuer, on décide de commencer à visiter la ville et on entame avec Coconut Grove, le plus ancien quartier de Miami (et celui présent dans Le Livre des Baltimore pour ceux qui ont lu Joël Dicker, dixit Pauline). Le quartier semble assez riche et tout est vraiment beau et lisse. Mais, ce qui nous marque le plus, c’est qu’il y a enfin des jeunes ! On n’est plus sur la côte Ouest ! On se promène et on boit une bonne bière dans une rue assez animée à l’ambiance un peu cubaine. On déambule en voiture dans la partie résidentielle du quartier où la végétation est reine. Les maisons familiales sont de tous les styles et témoignent du passé hippie et bohème de ses anciens habitants.

On retourne ensuite dans la banlieue de Miami pour notre Airbnb du soir. La proprio nous annonce qu’elle aura une heure de retard et on attend sagement devant chez elle. Elle finit par arriver au bout d’1h30 et nous montre notre chambre qui est un ancien garage sans fenêtre… A nouveau, heureusement qu’on ne reste pas la semaine ! Pas la meilleure expérience, mais la banlieue de Miami reste une alternative pas chère en cette saison hyper touristique.

Demain, direction les Everglades !

 

3 réflexions sur “Floride #3 – Airboat et Coconut Grove

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s