Le permis de conduire

Parmi les réjouissances d’un déménagement vers les USA figure la nécessité de repasser son permis de conduire… non non pas aller chercher un nouveau permis à l’administration, mais plutôt un petit parcours du combattant qui n’est pas encore terminé à l’heure où je vous parle !

Légalement, je crois qu’on a le droit de conduire pendant les 3 premiers mois avec notre permis belge. Au delà, il faut un permis international (valable un an) et ensuite un permis du Connecticut (une Driving License man !)

La Driving License a ici un double rôle : carte d’identité et permis de conduire. Néanmoins, quand on a une tête comme la mienne et qu’on parait avoir 18 ans, elle sert surtout à pouvoir boire des bières.

La première des étapes pour l’obtention de ce sésame est de prouver son identité afin d’obtenir une non-driving license (ironique non ?). J’y consacrerai un article prochainement lorsqu’on s’embêtera pendant les longues soirées d’hiver avec 50cm de neige dehors (ou 1m, qui sait).

Une fois la non-driving license en poche (qui n’est en fait qu’une carte d’identité), il faut passer le permis théorique. Pour ce faire, prendre rendez-vous sur le site de la DMV (Department of Motor Vehicles) et cracher encore quelque dollars. On a fait les démarches peu après notre arrivée (en août), tout ça pour obtenir un rendez-vous en septembre pour moi et en novembre pour Pauline.

En bon ancien étudiant, 2h avant le test, on lit en diagonale le Connecticut Driver’s Manual qui contient la théorie. En soi, pas d’énormes différences avec la Belgique, si ce n’est le droit de tourner à droite lorsque le feu est rouge (si personne n’arrive, petit malin) et le règle du « premier arrivé, premier reparti » dans les nombreux carrefours régulés par 4 feux STOP… Le manuel contient également d’autres règles, mais beaucoup de bon sens au final.

10537345_10206621417988394_5709038762045923980_n

Le jour J, je passe également un petit test de vision et mon test théorique sans trop de difficultés (21/25 avec une limite à 20/25, pas passé loin quand même). Pauline l’a passé la semaine dernière et l’a réussi avec un exemplaire 25/25 (elle a pensé à demander si elle pouvait passer le test en français, ce qui était bien sûr possible et m’aurait sans aucun doute permis de faire 26/25…)

Juste après, on passe au niveau 2 et on nous remplace notre Non-driving License par un Learner’s Permit. Vient ensuite le moment de prendre rendez-vous pour le permis pratique et de se rendre compte qu’aucune date n’est libre avant 3 mois… J’ai donc un rendez-vous en décembre et Pauline en mars… Au moins ça nous laissera le temps de conduire dans l’illégalité la plus complète sans permis international. Reste plus qu’à éviter de se faire « pull over » comme ils disent (dju j’adore les verbes pronominaux en anglais).

Petite formalité entre le test théorique et le test pratique qui m’a motivé à écrire cet article pour partager ce moment avec vous : nous devons suivre 8h de cours de sensibilisation (300$ pour nous deux, ça va être fun !)

Nous avons donc avec la plus grande joie passé 2 samedis (de 9h30 à 14h) dans une école de conduite au milieu d’une vingtaine de jeunes de 17 ans. Merci à ma tête de 18 ans de nous permettre de nous fondre à peu près dans la masse.

La prof dont on a hérité était comment dire…particulière. Le premier samedi était destiné à la sensibilisation aux drogues et à l’alcool au volant. Vu que le jeune public a vraiment l’air d’avoir envie d’être là et de participer, la prof nous raconte 2-3 anecdotes de sa vie de conductrice dans lesquelles elle s’endormait au volant. Elle enchaîne juste après en nous expliquant qu’elle avait un cancer aujourd’hui en rémission. Je cherche encore aujourd’hui la transition, mais bon, les Américains sont connus pour partager très facilement leurs histoires les plus personnelles, même avec des inconnus. Evidemment, c’est là que la fille juste à côté de moi enchaîne en expliquant que son grand-père est mort l’an dernier d’un emphysème pulmonaire et que la prof rétorque « I’m so sorry for your loss ». Oui, enfin tu l’avais bien cherché quand même.

C’est sur cette belle transition que nous commençons à parler de la cigarette et de tous ses méfaits. C’est aussi à ce moment là que le cours a perdu toute relation avec la conduite et s’est transformé de manière assez effrayante en une belle propagande. Vu que tous les jeunes du pays sont obligés de suivre ce cours, quel moyen plus efficace pour bourrer le crâne des jeunes de clichés ?

On nous diffuse alors des vidéos qui font peur (de 1994, sur VHS s’il vous plait) avec des fumeurs qui parlent avec des voix de robot, et des statistiques qui font froid dans le dos ! Saviez-vous que la cigarette fait aujourd’hui (enfin faisait en 1994) plus de morts chaque année aux USA que le SIDA, le cancer, les accidents de la route et la gonorrhée réunis ?

Ensuite un petit jeu nous permettant d’identifier les composés chimiques présents dans la cigarette, merci mes cours de chimie ! Au fait, c’est la copie de Pauline…

IMG_0373

A la fin de la première séance de 4h, sur demande de l’entièreté de l’auditoire, la prof éteint la lumière pour nous raconter une histoire d’Halloween (31 octobre oblige). J’ai eu fort peur, mais ça a quand même été pour conduire et rentrer jusqu’à la maison.

On a suivi les 4h suivantes le week-end dernier, toujours avec la même prof. Cette fois ci, le thème était « Vision, Perception and Emergency ». Un peu moins décalé comme séance, mais toujours de jolies vidéos qu’on estime avoir été tournées fin des années 80, début des années 90 vu la cravate du gaillard et la coiffure de la présentatrice. Un exemple est toujours plus parlant (allez à 2:05 ou 5:20 si vous n’avez pas envie de perdre 5 minutes de votre vie).

On vous laisse sur cette ode aux adolescents, toujours dans le cadre du cours de conduite.

IMG_0374

Suite au prochain épisode (sauf si on rate le pratique, on ne vous le dira pas) !

Une réflexion sur “Le permis de conduire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s