Premier weekend dans le Vermont

Le week-end passé était un long week-end pour les Américains (et donc pour nous) ; celui du Labor Day qui était jadis célébré le 1er mai comme chez nous, mais dont la date a été modifiée en 1887 pour le premier lundi de septembre. La raison étant que le Président de l’époque avait peur que célébrer le 1er mai ne rappelle trop le massacre de Haymarket (4 mai 1886, on en apprend tous les jours !)

Bref, fini la parenthèse historique, c’est férié, et tous les Américains en profitent pour remplir les 4×4 et partir en week-end avec la petite famille. Comme on s’intègre parfaitement, on a fait pareil !

Notre choix s’est porté sur les Green Mountains, dans l’Etat du Vermont. Ça se situe environ à 2h30 de chez nous, on a donc embarqué les cookies et les chaises pliantes samedi matin pour prendre la route 91 qui remonte du Connecticut vers le Nord, jusqu’à la frontière canadienne.

Après 2h30 de route, on arrive à Wilmington où on a prévu de passer la matinée à faire une randonnée. Avec la super application Alltrail, on décide de faire la Hayback Mountain qui ne semble pas trop difficile. Au bout d’une heure et 1000ft de dénivelée, on arrive au sommet et on profite d’une vue imprenable sur les forêts du Vermont. On discute 20 minutes avec un autre couple et ils nous conseillent entre autres de visiter un endroit du Connecticut qui est parait-il très sympa, le « Quiet Corner ». A faire bientôt…

IMGP0323 IMGP0331 Même pas chaud !IMGP0344

On redescend ensuite la montagne et reprend la voiture pour rejoindre Bennington où on dîne en vitesse. On hésite un instant à s’arrêter lorsqu’on passe à côté de la Garlic Fest, mais on se dit qu’il y a sûrement mieux à voir dans le coin (et puis 6$ d’entrée pour puer du bec toute la journée, non merci).

IMGP0345

Pont couvert à Bennington

On poursuit notre route sur la 7A (qui est une des nombreuses scenic roads du coin) pour rejoindre la petite ville de Manchester. La ville est remplie de magasins d’usine (outlets), mais on y trouve surtout le magasin « Orvis » qui est la référence du coin pour tout ce qui est matériel de pêche à la mouche. On peut y suivre des formation de 2 jours pour 475 $ (on va passer notre tour cette fois) et ils ont des étangs remplis de truites qui font facilement 60 cm. Bref, on a bien pensé à vous la bandes des Rochois pêcheurs, c’est ici qu’il faut venir, pas en Laponie !

IMG_0150 IMG_0151

IMG_0153

La soirée approchant, on rejoint Wardsboro en coupant par les bois pour rencontrer nos hôtes d’un soir, Bill et Dorthe. On a trouvé cet endroit pour dormir via Airbnb et ça a été une excellente surprise ! Ils nous recommandent un resto pas loin pour souper, puis on revient les rejoindre pour une soirée au bord du fire pit. Ils nous servent du vin rouge, du gâteau aux potirons et nous apprennent à faire des S’mores. Il s’agit d’un marshmallow fondu, avec un peu de chocolat, le tout entre deux biscuits. Là, on est vraiment en train de passer une soirée purement américaine. Le ciel est étoilé comme jamais, vu qu’on est dans une zone bien reculée et on passe la soirée à améliorer notre anglais. On apprend entre autres qu’il n’est pas rare de croiser des ours noirs ou des moose dans le coin, et qu’on risque d’entendre la nuit les fishercats dont le cri ressemble à celui d’une femme qu’on égorge.
IMGP0350IMGP0347

Notre logement d’un soir, avec sa cheminée et son, non pas baby foot, mais baby ice hockey ! Beaucoup plus difficile que le baby foot !IMGP0357

Le fameux fire pit où nous avons passé la soirée

Le lendemain, après un déjeuner type danois (la femme est danoise), on quitte nos hôtes pour retourner dans le coin de Manchester. Pour rejoindre ce village, on se laisse perdre dans les nombreuses pistes qui traversent les forêts des Green Mountains et on découvre de nombreux étangs (ponds) qui ressemblent plus à des lacs, mais au bord desquels on peut camper ou simplement profiter du calme et de la nature.

IMGP0360 IMGP0362 IMGP0364

Arrivés près de Manchester, on prend la Skyline Drive qui est une route payante menant au sommet de l’Equinox Mountain. La voiture a un peu chaud en avalant le kilomètre de dénivelée positive, mais là-haut, on a une vue à 360° sur des dizaines de miles. Il parait même que par temps clair, on peut voir jusque Montréal. On redescend ensuite en faisant attention de ne pas brûler nos freins, et en apprenant en même temps comment on utilise le frein moteur sur une automatique.

IMGP0370 IMGP0374 IMGP0381 IMGP0382

Le dimanche soir approche et on rejoint la 91 vers le Sud pour rentrer à la maison. Il nous reste donc le lundi de congé (Labor Day) pour se reposer avant d’entamer une nouvelle semaine !

On projette de retourner en Nouvelle-Angleterre d’ici un mois, car c’est à cette période qu’on peut profiter à fond de l’automne et des couleurs qui font la renommée de cette région.

8 réflexions sur “Premier weekend dans le Vermont

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s